Michel Bourez, 5ème aux JO de Tokyo

28 Juillet 2021

L’aventure japonaise aux Jeux Olympiques de Tokyo de Michel Bourez s’est terminée par une magnifique cinquième place malgré des conditions de surf difficiles. A 35 ans, notre ambassadeur Air Tahiti Nui continue d’écrire l’histoire du surf polynésien au plus haut niveau du sport international. Le rendez-vous et d’ores et déjà pris pour les prochains JO dont l’épreuve de surf se déroulera à Teahupo’o.

Photo MB

 

L’aventure olympique vient de se terminer pour Michel Bourez et le bilan est positif. Il termine ces Jeux Olympiques de Tokyo à la 5ème place, au pied du podium. Difficile de ne pas regretter une médaille mais au vu de sa position actuelle dans le top 30 mondial professionnel, et en sortie de blessure, cette place est une très belle place.

Il est le meilleur Français, hommes et femmes confondus, puisque Jérémy Florès, Johanne Defay et Pauline Ado sont 9èmes. Notre « Spartan » a donc porté haut les couleurs tricolores mais également celles de la Polynésie lors de ces Jeux Olympiques qui accueillaient le surf pour la première fois.

Michel Bourez se sera battu jusqu’au bout pendant toute la - courte - compétition dans des conditions de vagues petites et venteuses. Mené dans son quart de finale face à l’ancien n°1 mondial brésilien Gabriel Medina ayant réalisé une figure aérienne parfaite notée 9.00 pts, il a eu l’audace et le talent de réussir un tube sortie.

Cette figure n’a malheureusement pas été assez bien notée par les juges car sur ce type de spot « les attentes sont différentes » a-t-on pu lire dans la presse malgré le fait que le tube soit la figure reine du surf.

Dans ces conditions, on ne peut que se projeter vers les JO de 2024 dont l’épreuve du surf se déroulera à Teahupo’o. En attendant, on peut largement se satisfaire de cette belle aventure japonaise qu’a vécu notre champion de surf polynésien dans ce pays unique qu’est le Japon. SB/ATN

Photos : page facebook fédération française de surf - ISA/Ben Reed & ISA/Sean Evans