L’espoir renaît pour Bourez, Fierro dans le Top 6

23 Octobre 2021

Très belle performance pour notre ambassadeur Air Tahiti Nui Michel Bourez qui a pu se hisser cette nuit jusqu’à la finale du Quiksilver Pro, troisième étape des Challenger Series. Il a pu remonter à la 19ème place du classement en sachant que le Top 12 sera qualifié pour le WCT 2022. Sa qualification va dépendre de son parcours à Haleiwa du 26 novembre au 7 décembre. Vahine Fierro elle s’est arrêtée en quart et a intègré le Top 6 qualificatif avant la dernière étape hawaiienne.

 

Le surf a un point commun avec le football : le fait de pouvoir susciter de grosses émotions pour ses spectateurs. Le meilleur ne gagne pas toujours en raison de divers aléas que l’on ne peut pas maîtriser : les aléas climatiques, les juges, un système de compétition où un surfeur peut se faire éliminer avec un total sur deux vagues excellent pendant que dans la série suivante un autre peut se qualifier avec un tout petit score…

Alors qu’il était à quelques minutes de l’élimination dans le « round of 24 » qui aurait réduit drastiquement ses chances de qualification pour sa 14ème année avec l’élite du surf mondial, Michel Bourez avait pris une dernière vague notée 5.13 pas très creuse mais avec deux cut backs suffisants pour terminer finalement avec un total de 9.43, soit 0.97 de plus que Jorgann Couzinet.

Sur ce spot de Hossegor qu’il connaît bien pour l’avoir pratiqué de longues années dans le WCT, il avait ensuite battu Samuel Pupo (11.77 contre 10.54) avant de faire parler son talent en demi-finale contre Mateus Herdy (15.17 contre 6.77). En finale, il s’est incliné contre un ancien du WCT Connor O’Leary (12.76 contre 10.73).

Il se retrouve donc 19ème au classement avec 9000 points en progressant de 89 places ! Le 12ème est à 10,500 points. Il lui faudra au moins une 9ème place à Hawai’i avec 3500 points à la clé pour entrer dans le Top 12, la zone de qualification, ce qui reste jouable sur ce spot où il a connu la victoire. On parle bien sûr au conditionnel puisque sa qualification dépendra également des résultats des autres surfeurs de ce Top 12.

Bon scénario à Hossegor également pour Vahine Fierro qui s’arrête en quart de finale mais qui intégre le Top 6 qualificatif. Pour elle aussi le résultat à Hawai’i sera déterminant pour sa qualification. Pour Mihimana Braye et Kauli Vaast, c’est le coup dur mais cela reste possible s’ils gagnent à Hawai’i ou qu’ils accèdent au carré final.

Rendez-vous à Haleiwa du 26 novembre au 7 décembre pour connaître la suite de l’histoire du surf tahitien de haut niveau. SB/ATN