marama vahirua football tahiti

Football – Marama Vahirua : Un projet de partenariat entre l’as Dragon et l’OGC Nice

Après avoir participé avec Dragon - en tant que joueur - à la Ligue de clubs champions OFC 2018, Marama Vahirua est devenu président du club de Dragon. Il en a profité pour se rendre en métropole la semaine dernière pour proposer un projet de partenariat à son ancien club, l’OGC Nice, qui a reçu un accueil favorable. Il a pu également rendre visite à son ami Hugo Lloris, le gardien de l’équipe de France championne du monde.

Marama Vahirua est un des rares Tahitiens à avoir fait une carrière professionnelle dans le football. Il est passé notamment par divers grands clubs de métropole comme Nantes, Lorient, Monaco, Nancy ou Nice. Depuis son retour en Polynésie il y a cinq ans, Marama a joué à Pirae puis à l’as Dragon. Avec Dragon, il a participé cette année à la Ligue des clubs champions OFC.

Après avoir contribué à relancer la formation des jeunes du club de Dragon en début de saison 2017-2018, Marama Vahirua, âgé aujourd’hui de 38 ans, vient d’en prendre la présidence. Il vient de faire un déplacement en métropole visant à mettre en place un partenariat entre l’as Dragon et l’OGC Nice, le but étant d’offrir des opportunités de recrutement aux jeunes joueurs du club. Il a également rendu visite à ses amis, notamment Hugo Lloris, le gardien de l’équipe de France championne du monde.

Parole à Marama Vahirua :

Le bilan de ton déplacement en métropole ?

« Un bilan plus que positif. Je voulais avant tout renouer les contacts avec mes anciens clubs, plus particulièrement l’OGC Nice. J’ai été invité par le club pour donner le coup d’envoi du premier match de la saison. Il y a eu une cérémonie en mon honneur, j’ai été très fier et très ému que, 15 ans plus tard, ils fassent quelque chose pour moi. Le club a énormément évolué, avec de nouvelles infrastructures, mais l’esprit familial est resté. »

« Je suis parti à Nice en tant que président du club de Dragon section football pour préparer un partenariat entre les deux clubs, pour ouvrir des possibilités à nos licenciés. Depuis mon retour en Polynésie, j’ai pu évoluer et j’ai désormais un statut plus important. Cela crédibilise un peu tout le travail que j’ai fait depuis des années. J’ai rencontré les responsables qui en cinq minutes m’ont donné un accord de principe. C’est fait à 90% on va dire, ce qui est de bon augure pour la suite. »

C’est dans la suite logique de ton action à l’école de Dragon ?

« Oui, j’avais commencé par les stages Marama avec un premier voyage de repérages avec mes enfants, ensuite il y a eu un deuxième voyage avec quelques jeunes Tahitiens. Au troisième voyage, nous avons participé à un tournoi U12. J’ai été contacté par divers clubs en métropole mais je ne voulais pas me disperser. Tefana est avec St Etienne, Vénus avec Toulouse et j’apporte l’OGC Nice à Dragon. L’objectif est le même, envoyer nos meilleurs jeunes en métropole pour que notre football polynésien soit meilleur. »

marama vahirua football dragon

Tes objectifs, ton calendrier ?

« Mon objectif, c’est la réussite de nos jeunes, l’encadrement, la formation des cadres. On a tout pour réussir, on a les infrastructures pour réussir, grâce à l’apport de Reynald Temarii du temps où il était président de l’OFC. Il nous manque les moyens humains pour réussir. C’est un secret de polichinelle, je vais me présenter au poste de président de la fédération tahitienne de football aux prochaines élections, qui se dérouleront en juillet 2019 normalement. »

Tu as fait également de belles rencontres en métropole ?

« J’ai profité de mon passage en France pour aller féliciter mon pote Hugo Lloris qui est nouveau champion du monde. J’ai également fait une petite visite à Laurent Koscielny qui est en convalescence. On a travaillé sur un projet commun, je vous annonce en exclusivité que les ai invités à venir à Tahiti l’année prochaine. »

« Ils sont ravis et ils m’ont donné leur accord. Evidemment, il faudra voir avec leur calendrier car ils sont très occupés. J’espère que cela se concrétisera, ce ne sera pas un voyage uniquement de vacances, j’aimerais bien qu’ils proposent une formation pour nos gardiens, pour nos jeunes, pour donner l’occasion à nos enfants d’être entrainés par un champion du monde. »

Un dernier mot, un remerciement ?

« Un grand merci à tous ceux qui m’ont soutenu. Merci à la marque Heiva qui me soutient depuis le début ainsi qu’à tous mes autres sponsors. Merci à tous les éducateurs et à tous les présidents qui croient en moi depuis le début. Merci également à Air Tahiti Nui pour le soutien apporté. »

Rédaction et propos recueillis par : SB