logo Air Tahiti Nui Ambassadeurs

Foot féminin – Focus sur Kiani Wong : Une troisième année en Alsace

Le football féminin se développe en métropole, l’équipe de France jouera vendredi la petite finale de la Coupe du monde U20 contre l’Angleterre. En Polynésie, le football féminin se développe également et certaines joueuses évoluent en métropole en sport-études. C’est le cas de Kiani Wong qui est repartie pour une troisième année d’affilée en Alsace. Interview.

photo de kiani wong qui joue au football
Parole à Kiani Wong :
 
Le bilan de ta deuxième année en métropole ?
« Cela s’est bien passé au niveau du football comme au niveau de l’école puisque j’ai obtenu mon bac STMG à Strasbourg. Je continue le football avec de mon club de Vendenheim en Ligue 2 féminine. C’est intéressant des deux côtés, études comme football, avec un plus pour le football quand même. »
 
Ta journée type ?
« Le matin on se lève à 7H30, on va à l’école. A la fin des cours, on a entrainement jusqu’à 18H. Après on retourne à l’internat, on va à l’étude, ensuite on mange et on dort. La vie en internat se passe bien, on s’entend bien avec les filles. La famille manque mais c’est comme ça, on fait avec. »
 
La dernière saison footballistique a été intéressante ?
« Oui, ça va. En fin d’année, j’ai joué trois matchs en D2. Je joue au poste de milieu de terrain. Il y a eu des moments forts comme des moments faibles. C’est comme ça, il y aura toujours des moments faibles et des moments forts. Pour l’instant, il n’y a pas eu de match plus marquant qu’un autre. »
 
Cela t’a fait du bien de revenir pour les vacances ?
« Oui, cela m’a fait du bien de revoir la famille et les amis. J’en ai profité pour aller à la mer ! J’en ai profité aussi pour passer du temps avec mes parents. J’ai continué quand même à faire du sport, on nous avait donné une préparation à faire. J’ai passé du temps également avec la sélection de Tahiti avec laquelle je me suis entrainée. »
 
Quelques mots justement sur la sélection de Tahiti ?
« Je n’ai pas joué les matchs amicaux contre les Cook en juillet, le premier je n’étais pas là, le deuxième Stéphanie n’a pas voulu prendre le risque que je me blesse car apparemment cela avait joué assez dur au premier match. Cela m’avait fait plaisir de les voir gagner. On n’est qu’au début de l’aventure. C’est aux entrainements qu’il faudra se donner à fond pour faire ensuite un bon tournoi pour espérer se qualifier pour la Nation’s Cup. C’est important pour moi de représenter mon pays. »
 
La suite du programme ?
« J’ai repris depuis le 27 juillet en métropole. Au niveau scolaire, j’ai enchainé sur un BTS NRC (négociation, relation client). Au niveau football, je reste dans mon club, en division D2. C’est bien de voir le foot féminin se développer en métropole, le niveau, le public…j’aimerais bien qu’il se développe en Polynésie de manière aussi importante. »
 
Des personnes que tu admires dans le football ?
« Le joueur que j’admire beaucoup, c’est Lionel Messi. Il est fort, pour moi c’est le meilleur joueur du monde. J’ai suivi la Coupe du monde, je suis contente que la France ait gagné. Cela va booster un peu tout le monde. Et puis cela rassemble les gens, encore plus quand la France gagne. Je suis contente. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
« C’est grâce à Stéphanie Spielmann que j’ai pu aller en métropole. Elle m’a demandé d’aller faire des tests et cela s’est enchainé donc un grand merci à elle pour tout ce qu’elle a fait. Merci à Air Tahiti Nui pour mes billets d’avion. Merci à la famille qui me soutient. » Propos recueillis par SB / FTF