documents-and-formalities-travel-airport-security

Documents et formalités

Conditions d’entrée dans les différents Pays

Dans ce contexte d’épidémie mondiale, chaque pays adopte des mesures visant à la protection de ses ressortissants et de ses visiteurs. Nous avons synthétisé pour vous l'ensemble des informations utiles pour les destinations que nous desservons et rendu disposnible l'ensemble des pièces justificatives en téléchargement pour faciliter votre voyage.

Néanmoins, nous vous recommandons de vous tenir informés et de vous renseigner régulièrement sur les conditions d’entrée à considérer pour chacun des pays que vous visiterez ou par lesquels vous transiterez. Pour cela, nous vous invitons à consulter les sites Internet officiels de chaque Pays, ou encore le site officiel de IATA.

Mesures sanitaires obligatoires et conditions d'entrée en Polynésie française

La reprise de nos vols est essentielle pour l’économie polynésienne et pour que nos familles puissent se retrouver. Malgré tout, Air Tahiti Nui est consciente de l’importance de préserver la Polynésie de l’épidémie de COVID-19. Votre bien être et votre sécurité sont donc plus que jamais au cœur de nos priorités. Nous collaborons avec les autorités sanitaires, les aéroports et nos fournisseurs afin de respecter ces engagements tout au long de votre voyage.

Pour être admis en Polynésie française, tout ressortissant étranger non ressortissant de l’Union européenne doit être en mesure de présenter à la frontière Un passeport dont la validité doit être supérieure de 3 mois à la date d’expiration du séjour envisagé.

De plus, la règlementation en vigueur pour entrer en Polynésie oblige tous les voyageurs âgés de 6 ans et plus à :

1. Présenter à l'enregistrement un test négatif Covid-19 RT-PCR réalisé dans les 3 jours précédant le jour du vol. La présentation d’un billet d’avion pour les DOM-TOM-POM permet de prendre rendez-vous dans un laboratoire agréé sans ordonnance.
Afin de faciliter la réalisation des tests COVID-19, qui sont obligatoires pour voyager vers la Polynésie :

 

Compte tenu de la forte demande, nous vous conseillons de prendre un rendez-vous avec votre laboratoire pour faire vos tests COVID-19 au minimum une semaine avant votre date de rendez-vous. De plus, la forte demande de tests actuelle et les priorités imposées par le gouvernement français ne permettent pas toujours aux laboratoires de fournir les résultats dans les délais compatibles avec la règle des trois jours avant le départ, il est donc conseillé de vérifier avec le laboratoire le délai d’envoi du résultat du test.

Le test Covid 19 n’est obligatoire que pour les passagers âgés de 6 ans et plus.

Attention, le test doit être un « test moléculaire de détection du génome du SARS-CoV-2 pour un dépistage du covid-19, par réaction en chaîne par polymérase (RT PCR), pratiqué par un professionnel habilité ».
La liste des tests qui sont acceptés pour entrer en Polynésie française peut être trouvée sur le site du Service public de Polynésie.
Cliquez ici pour télécharger les listes de tests RT-PCR de diagnostic du SARS-COV-2 conformes à la législation en Polynésie française.

2.Présenter à l’enregistrement le récépissé d’enregistrement sur la plateforme Etis.pf (Electronic Travel Information System).

A l’arrivée en Polynésie française, les passagers devront présenter à la Police aux Frontières le Récépissé obligatoire (ETIS).
Par ailleurs, tout passager de plus de 6 ans se verra remettre un kit et devra réaliser un test par auto-prélèvement 4 jours après son arrivée et le restituer dans les délais et lieux indiqués sur le matériel fourni.

En cas de non-respect de l’une des mesures sanitaires obligatoires ci-dessus, l’embarquement sera refusé.

 

Obligations et flexibilité

Air Tahiti Nui peut être amenée à refuser l’embarquement des passagers possédant une réservation et un titre de transport valable s’ils ne satisfont pas aux règles sanitaires et d’entrée imposées par les autorités de Polynésie française.
En cas de test COVID 19 positif dans les 3 jours avant le départ, entraînant un refus d’embarquement, Air Tahiti Nui appliquera une politique flexible de modification ou de remboursement de vos billets.

Vous aurez aussi la possibilité d'être remboursés sans frais en cas de confinement dans votre pays de résidence ou en Polynésie Française ou encore en cas d'impossibilité de se rendre en Polynésie Française en raison de la fermeture des frontières d’escale de transit.

Mesures sanitaires obligatoires et conditions d'entrée en France métropolitaine 

La réglementation en vigueur pour entrer en France métropolitaine oblige chaque voyageur à :

 

Il n'est pas demandé de présenter à l'enregistrement un test négatif Covid-19 RT-PCR.

Tout voyageur étrangers non ressortissants de l’espace Schengen doit présenter un passeport en cours de validité, délivré depuis moins de 10 ans et valable 3 mois au moins après la date de sortie envisagée. Aucun visa n’est requis dans le cadre d’un séjour de moins de 90 jours pour les ressortissants des pays suivants : États-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande, Japon, Suisse, Grande-Bretagne et autres pays de l’Union européenne. Les ressortissants australiens doivent obtenir un visa auprès du consulat français. Les ressortissants du reste du monde peuvent obtenir leur visa auprès de l’office de tourisme français ou auprès du consulat le plus proche.

Les conditions d’entrée et les réglementations douanières sont susceptibles de changer sans préavis. Assurez-vous de les vérifier auprès de votre agent de voyage et/ou des autorités compétentes avant un voyage à l’étranger. Chaque passager est seul responsable de la présentation des documents de voyage nécessaires pour se rendre dans les pays qu’il souhaite visiter et de se conformer aux lois et aux réglementations en vigueur dans les pays visités, que ce soit pour s’y rendre, en repartir ou y passer (correspondances).

Mesures sanitaires obligatoires et conditions d'entrée aux Etats-Unis

Si vous êtes résidents de Polynésie française et que vous n'avez pas visité l’un des pays listés ci-dessous* dans les 14 jours précédant votre entrée aux Etats-Unis, il n'y a pas de condition particulière à respecter pour entrer sur le sol américain à part l'ESTA.

Les clients qui auraient séjourné ou transité dans un des pays listés ci-dessous* dans les 14 jours précédant leur entrée aux Etats-Unis ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire américain.

*Liste des pays concernés : Autriche, Belgique, Brésil, Chine (Rép. Populaire), Tchéquie, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Iran, Irlande (Rép.), Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte , Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse ou au Royaume-Uni (hors territoires d'outre-mer hors Europe)

Les ressortissants des 38 pays* appartenant au programme d’exemption de visa, qui ont l’intention de voyager via ou aux États-Unis et d’y rester au maximum 90 jours, devront obtenir une autorisation de voyager avant leur départ, sur le site Internet protégé suivant : https://esta.cbp.dhs.gov

La demande d’autorisation ESTA doit obligatoirement être effectuée au minimum 72 heures avant le départ du vol. Les autorisations ne sont plus délivrées instantanément. L’autorisation est en général traitée dans les 72 heures. Il convient au demandeur de vérifier le statut de sa demande via le site officiel ESTA.

Nous vous rappelons que chaque passager a la responsabilité de se conformer aux lois et aux réglementations en vigueur concernant leur voyage dans les pays visités, que ce soit pour s’y rendre, en repartir ou y passer (correspondances).

L’autorisation de voyage une fois accordée, et à moins qu’elle ne soit révoquée, est valide pour deux ans à partir de son obtention, ou jusqu’à expiration du passeport. Nous conseillons aux voyageurs de garder une copie papier de leur autorisation pour chaque voyage ou transit via les États-Unis. Il est fortement conseillé de mettre à jour votre autorisation avant chaque voyage pour les États-Unis en utilisant le numéro de dossier qui vous aura été donné via le site Internet de l’ESTA.

Requis en matière de passeport : 

ATTENTION – NOUVELLES FORMALITES D’ENTREE OU DE TRANSIT AUX ETATS-UNIS A PARTIR DU 1ER AVRIL 2016

Si vous souhaitez vous rendre aux Etats-Unis, ou y transiter, à partir du 1er avril 2016, vous devez disposer :

- D’un passeport électronique ou biométrique identifié par le symbole   placé sur la couverture avant du document.

- Avoir reçu une autorisation ESTA (Electronic System for Travel Authorization), en remplissant le formulaire disponible en ligne via le lien : https://esta.cbp.dhs.gov

                     

 

 

 

 

 

Si votre passeport n’est pas identifié par le sigle ci-dessus, vous devez faire une demande de visa auprès du Consulat des Etats-Unis, ou renouveler votre passeport.

En France métropolitaine, veuillez consulter le site officiel de l’administration française : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N360

Cliquez ici pour les liens qui vous mèneront aux sites Internet pour un visa de touriste et  vous donneront des informations générales sur les États-Unis.

*Andorra  -  Australia  -  Austria -  Belgium  -  Brunei  -  Chile  - Czech Republic -  Denmark -  Estonia -  Finland -  France -  Germany - Greece -   Hungary -  Iceland -  Ireland -  Italy -  Japan -  Latvia -  Liechtenstein -   Lithuania -   Luxembourg  - Malta  -  Monaco -  Netherlands -   New Zealand -   Norway -  Portugal -   San Marino -   Singapore -   Slovakia -   Slovenia -   South Korea -   Spain -   Sweden -   Switzerland -   Taiwan -  United Kingdom.

Les conditions d’entrée et les réglementations douanières sont susceptibles de changer sans préavis. Assurez-vous de les vérifier auprès de votre agent de voyage et/ou des autorités compétentes avant un voyage à l’étranger. Chaque passager est seul responsable de la présentation des documents de voyage nécessaires pour se rendre dans les pays qu’il souhaite visiter.

Important :  Les voyageurs devront obligatoirement obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE) afin de pouvoir transiter à Vancouver. La demande d’autorisation doit obligatoirement être effectuée avant le départ.

Les ressortissants d’un certain nombre de pays doivent obtenir leur Visa auprès d’une ambassade canadienne. Pour plus d’information et pour vérifier si vous avez besoin d’un visa particulier pour voyager/transiter au Canada, veuillez consulter le site officiel de l'immigration Canadienne.

Bien que l'autorisation de voyage électronique (AVE) est obligatoire pour transiter à Vancouver, les mesures sanitaires et autres conditions d’entrée imposées par le gouvernement Canadien ne s’appliquent pas pour les voyageurs en transit.

Pour obtenir une AVE pour transiter au Canada, vous devez présenter une demande d’AVE en ligne.

Toutes les informations sont à vérifier régulièrement sur le site du gouvernement canadien : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/coronavirus-covid19/demande-visiteur-etude-travail.html#obtenir-ave

Qu’est-ce qu’une autorisation de voyage électronique (AVE) ?

L’AVE est une nouvelle exigence d’entrée applicable aux étrangers qui sont originaires d’un pays dispensé de l’obligation de visa et qui se rendent au Canada par avion. L’AVE est un document électronique lié à votre passeport et qui demeure valide pendant cinq ans, ou jusqu’à l’expiration de votre passeport, selon la première de ces éventualités à survenir.

Remarque : Jusqu’au 29 septembre 2016, si vous n’avez pas d’AVE, vous pourrez quand même monter à bord de votre avion, muni de votre passeport valide.

Pays et territoires dont les citoyens ont besoin d’une AVE pour se rendre au Canada

Depuis le 15 mars 2016, les ressortissants des pays et territoires suivants auront besoin d’une AVE avant de pouvoir monter à bord d’un avion à destination du Canada.

  • Andorre
  • Antigua-et-Barbuda 
  • Australie 
  • Autriche 
  • Bahamas 
  • Barbade 
  • Belgique 
  • Brunéi Darussalam 
  • Chili 
  • Chypre 
  • Citoyens britanniques 
  • Citoyens britanniques à l’étranger réadmissibles au Royaume-Uni 
  • Citoyens britanniques à l’étranger qui ont obtenu leur citoyenneté par la naissance en sol britannique, par filiation, par naturalisation ou par enregistrement dans un des territoires britanniques d’outre-mer :  Anguilla - Bermudes - ​Gibraltar - Île Pitcairn - Îles Caïmans - Îles Malouines- Îles Turks et Caicos - Îles Vierges britanniques - Montserrat - Sainte-Hélène 
  • Croatie 
  • Danemark 
  • Espagne 
  • Estonie 
  • Finlande 
  • France 
  • Grèce 
  • Hongrie
  • Îles Salomon 
  • Irlande 
  • Islande 
  • Italie 
  • Japon 
  • Lettonie, République de 
  • Liechtenstein 
  • Lituanie 
  • Luxembourg 
  • Malte 
  • Monaco 
  • Norvège 
  • Nouvelle-Zélande 
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée 
  • Pays-Bas 
  • Pologne 
  • Portugal
  • République fédérale d’Allemagne 
  • République tchèque 
  • République de Corée 
  • Saint-Marin 
  • Samoa 
  • Singapour 
  • Slovaquie 
  • Slovénie 
  • Suède 
  • Suisse 

Les citoyens des Etats-Unis ainsi que les voyageurs munis d’un visa canadien valide sont exemptés d’AVE. 
Les citoyens candiens, y compris ceux qui ont la double nationalité, ainsi que les résidents permanents du Canada n’ont pas besoin de présenter de demande d’AVE.
 

Comment faire une demande d’AVE ?

La demande d’AVE est un processus facile qui s’effectue en ligne en quelques minutes. Pour présenter une demande, vous devez avoir :

  • un passeport valide 

Vous ne pouvez faire qu’une demande par personne. Par exemple, dans le cas d’une famille qui compte trois personnes, vous devrez remplir et soumettre trois formulaires. 

Pour plus d’information, veuillez consulter le site : www.cic.gc.ca/francais/visiter/visas.asp

Bien que l'autorisation de voyage électronique (AVE) est obligatoire pour transiter à Vancouver, les mesures sanitaires et autres conditions d’entrée imposées par le Canada ne s’appliquent pas pour les voyageurs en transit.

Les frontières de Nouvelle Zélande sont pour le moment fermées aux voyageurs non résidents de Nouvelle Zélande

Chaque voyageur visitant la Nouvelle-Zélande doit avoir :

  • un passeport valide 3 mois après la date de retour ou,
  • un passeport valide 1 mois dans le cas où votre passeport a été délivré par un pays ayant une ambassade ou un consulat de Nouvelle-Zélande qui délivre des passeports.

Nouvelles conditions de voyage pour la Nouvelle-Zélande

De nouvelles conditions ont été mises en place pour les voyageurs par le gouvernement Néo-Zélandais. Elles sont applicables pour certains visiteurs et passagers en transit. Le document, nommé NZeTA (New Zealand Electronic Travel Authority) doit être demandé pas les voyageurs via le site web ou l’application mobile officielle.

Le NZeTA est obligatoire pour voyager à partir du 1er Octobre 2019.

Avant votre voyage en Nouvelle-Zélande, renseignez vous afin de savoir si vous avez besoin du NZeTA. Il est possible que vous deviez également payer un IVL (Visitor Conservation and Tourism Levy).

Pour savoir si vous devez effectuer ces démarches, rendez-vous sur le site immigration.govt.nz/nzeta.

Qui devra détenir un NZeTA ?

  • Les citoyens en visite ou en transit, venant d’un pays appartenant au programme d’exemption de visa, c’est-à-dire qui ne nécessitent pas de visa pour entrer en Nouvelle-Zélande,
  • Les personnes voyageant avec un passeport provenant d’un pays appartenant au programme d’exemption de visa* de transit, et qui passent par le salon de transit de l’Aéroport International d’Auckland pour se rendre dans un autre pays,
  • Les résidents permanents d’Australie.

Les détenteurs de passeports néo-zélandais et australiens et les voyageurs titulaires d'un visa valide de Nouvelle-Zélande n'ont pas besoin d'un NZeTA.

Quand demander un NZeETA et payer l’IVL ?

À partir de août 2019, vous pouvez demander l'NZeTA et payer l'IVL de deux façons :

  1. En téléchargeant l’application mobile officielle « New Zealand immigration » sur votre téléphone.
  2. En complétant le formulaire sur le site Web de l’Immigration de Nouvelle-Zélande.
     

Nous vous recommandons d’anticiper votre demande d’NZeTA avant votre voyage. Cela peut prendre jusqu’à 72 heures pour obtenir l’approbation de votre NZeTA.

Validité et coût :

Un NZeTA sera valable 2 ans et coûtera 9,00 NZD pour les demandes faites sur l’application mobile et 12,00 NZD pour les demandes faites sur le site Web.

‘International Visitor Conservation and Tourism Levy’ (IVL) :

  • L'IVL sera introduit en même temps que l'NZeTA et coûtera 35,00 NZD.
  • Une fois payé, l'IVL durera aussi longtemps que l'NZeTA sera valide. Il sera payable sur demande de visa ou d’un NZeTA à partir de août 2019.
  • Les résidents permanents australiens devront être titulaires d'un NZeTA mais ne seront pas tenus de payer l’IVL.

Questions importantes :

J'ai besoin d'un visa pour voyager en Nouvelle-Zélande (ex : Etudiant, Working Holiday visas…). Que dois-je faire si j'arrive en Nouvelle-Zélande après le 1er août 2019?

Si vous faites une demande de Visa après le 1er Août 2019, des frais de 35,00 NZD vous seront facturés pour l'IVL, ainsi que les frais de Visa. Si vous avez fait une demande de Visa avant le 1er Août 2019, l’IVL n’est pas payable, même si vous arrivez en Nouvelle-Zélande après le 1er Août 2019.

Que dois-je faire si je n'ai pas besoin de visa pour voyager en Nouvelle-Zélande avant le 1er Octobre 2019 (citoyen d’un Visa Waiver country*) et que je ne suis pas australien?

Avant le 30 Septembre 2019, aucune modification n'a été apportée aux conditions de voyage ou d'entrée en Nouvelle-Zélande.

Que dois-je faire si je n'ai pas besoin de visa pour me rendre en Nouvelle-Zélande à compter du 1er octobre 2019 (citoyens d’un Visa Waiver country*) et que je ne suis pas australien?
Vous devez être titulaire d'un NZeTA ou vous ne pourrez pas monter à bord de votre vol. Lors de votre demande d’NZeTA, vous devrez aussi payer l'IVL en plus des frais d’NZeTA (le système de demande vérifiera automatiquement si vous êtes exempté ou dû de payer).

Que dois-je faire si j'ai déjà réservé mon voyage pour la Nouvelle-Zélande ?
Vous pourrez faire la demande de votre NZeTA et payer votre IVL à partir de Août 2019 avant que celle-ci ne devienne obligatoire au 1er octobre 2019.

Mon nom de mariée et mon nom de jeune fille sont inscrits sur mon passeport. Quel nom dois-je utiliser pour mon NZeTA ?
Le nom utilisé sur le NZeTA doit correspondre à la partie lisible par la machine du passeport. Pour une femme mariée qui a les deux noms sur le passeport, il est obligatoire d'utiliser le nom de jeune fille.

Pour plus d’information, veuillez cliquer ici : www.immigration.govt.nz/nzeta

Les conditions d’entrée et les réglementations douanières sont susceptibles de changer sans préavis. Assurez-vous de les vérifier auprès de votre agent de voyage et/ou des autorités compétentes avant un voyage à l’étranger. Chaque passager est seul responsable de la présentation des documents de voyage nécessaires pour se rendre dans les pays qu’il souhaite visiter et de se conformer aux lois et aux réglementations en vigueur dans les pays visités, que ce soit pour s’y rendre, en repartir ou y passer (correspondances).

 

*Andorra  -  Australia  -  Austria -  Belgium  -  Brunei  -  Chile  - Czech Republic -  Denmark -  Estonia -  Finland -  France -  Germany - Greece -  Hungary -  Iceland -  Ireland -  Italy -  Japan -  Latvia -  Liechtenstein -   Lithuania -   Luxembourg  - Malta  -  Monaco -  Netherlands -  New Zealand -   Norway -  Portugal -   San Marino -   Singapore -   Slovakia -   Slovenia -   South Korea -   Spain -   Sweden -   Switzerland -  Taiwan -  United Kingdom.

Les frontières de l'Australie sont pour le moment fermées aux voyageurs non résidents

Chaque voyageur visitant l’Australie doit avoir un passeport valide, un visa ETA (une autorisation électronique) ou un visa normal non électronique, une preuve d’un billet retour ou aller-retour, et des fonds suffisants. Un visa ETA de tourisme ou d’affaires ou un visa normal est requis pour un séjour ne dépassant pas les trois mois. Les formulaires de demande sont disponibles dans les agences de voyage participantes ou sur le Web ou en prenant contact avec le bureau des visas australien.

Le gouvernement australien a développé TravelSECURE, un nouveau site Internet très pratique, pour vous aider à passer les contrôles de sécurité plus rapidement et plus facilement, en s’assurant que vous soyez mieux préparé pour votre voyage. TravelSECURE est un site facile à utiliser qui réunit les informations personnelles des voyageurs et des informations liées à la sécurité des moyens de transport, des vidéos et des fiches d’information dans un seul et même endroit. Le site énonce également les produits interdits, le contrôle des passagers et de leurs bagages, et des restrictions en matière de liquides, d’aérosols et de gels. Les voyageurs trouveront également des recommandations pour voyager avec leurs enfants, leur ordinateur portable, leurs médicaments et leur équipement sportif. Les pages-clés de TravelSECURE ont été traduites en arabe, chinois, japonais et espagnol pour permettre un accès plus large.

Visitez le site TravelSECURE pour plus d’informations.

Les conditions d’entrée et les réglementations douanières sont susceptibles de changer sans préavis. Assurez-vous de les vérifier auprès de votre agent de voyage et/ou des autorités compétentes avant un voyage à l’étranger. Chaque passager est seul responsable de la présentation des documents de voyage nécessaires pour se rendre dans les pays qu’il souhaite visiter et de se conformer aux lois et aux réglementations en vigueur dans les pays visités, que ce soit pour s’y rendre, en repartir ou y passer (correspondances).

Chaque voyageur visitant le Japon doit avoir un passeport valide. Un visa est généralement requis en fonction de la nationalité du voyageur et du but de sa visite. Renseignez-vous auprès de votre agent de voyage ou du consulat japonais le plus proche.

Les conditions d’entrée et les réglementations douanières sont susceptibles de changer sans préavis. Assurez-vous de les vérifier auprès de votre agent de voyage et/ou des autorités compétentes avant un voyage à l’étranger. Chaque passager est seul responsable de la présentation des documents de voyage nécessaires pour se rendre dans les pays qu’il souhaite visiter et de se conformer aux lois et aux réglementations en vigueur dans les pays visités, que ce soit pour s’y rendre, en repartir ou y passer.