Air Tahiti Nui encourage l’« up-cycling » de ses uniformes

Dans le cadre de sa démarche RSE et à l’occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets en novembre 2019, Air Tahiti nui a lancé un appel à projet pour le recyclage de ses anciens uniformes à destination des porteurs de projets locaux à vocation sociale et environnementale.

 

 

Plus de 18 initiatives locales autour de l’économie circulaire

A l’issue de cet appel, Air Tahiti Nui a récolté plus de 18 candidatures avec des initiatives variées et innovantes qui mettent en lumière le dynamisme et la créativité des associations, établissements et nouvelles entreprises locales en faveur de l’économie circulaire et plus particulièrement de l’up-cycling.

L’up-cycling, selon un article écrit par Alexandre Blein extrait de la revue Réseaux , est une pratique de récupération de matériaux pour les transformer en produits de qualité ou d’utilité supérieure.

rse appel a projet recyclage uniformes

 

Up-cycling des uniformes : Recycler plutôt que jeter

Mobilisée par la démarche RSE, c’est à l’initiative de la responsable du Commissariat ventes à bord qu’un appel à recycler les uniformes a été lancé.

« Notre compagnie ayant renouvelé son identité visuelle, nous avons récolté un nombre important de textile tel que des chemises, des robes, des cravates, des gilets, des vestes, des jupes, etc. beaucoup étant en bon état, il aurait été dommage de les incinérer, en raison de contraintes de sûreté » explique Julie POUSSEL.

Dans la mesure où la cellule RSE tente de réduire l’impact environnemental de la compagnie et favorise les initiatives sociales et solidaires, les objectifs de ce projet étaient les suivants : - Solliciter des acteurs locaux pour trouver des solutions écologiques de recyclage des textiles usagés récoltés. - Réutiliser, recycler et valoriser des déchets textiles - Transformer, utiliser et/ou réintégrer des matières issues de déchets en de nouveaux produits

Fort de l’expertise de l’ADEME (Heiava SAMG-MOUIT chargée de mission économie circulaire et déchet) et de la CCISM (Orama RICHAUD conseillère QHSE ), Air Tahiti Nui a constitué une commission pour étudier les 18 propositions et répartir avec équité cette première dotation afin de tenir compte des demandes/besoins et du stock disponible.

Les candidatures ont notamment été jugées sur des critères bien définis tels que la créativité du projet et son caractère innovant, la motivation du porteur de projet et les impacts environnementaux et/ou sociaux du projet.

 

Parmi les initiatives retenues, les tenues d’ATN constitueront ainsi un fond de tissus pour :

  • L’association Amazones Pacific (à vocation solidaire) qui confectionne des bonnets, coussins avec la contribution de couturières bénévoles en faveur de personnes atteintes du cancer,
  • L’association Rima Here pour leur projet de formation et sensibilisation à l’économie circulaire en faveur de personnes avec un handicap mental,
  • L’Association de quartier Hotuareanui qui se mobilise pour la réinsertion des jeunes à travers un projet de formation en couture et sensibilisation à l’économie circulaire,
  • Le Lycée professionnel de Faaa qui, au travers de la formation couture dispensée auprès des jeunes, réalisait des articles en faveur des associations Les petits doudous et les Amazones Pacific

 

Air Tahiti Nui a également souhaité soutenir :

  • Le CETAD de Rangiroa qui souhaitait récupérer des tenues pour ses étudiants en formation petite hôtellerie,
  • Et l’entreprise locale « Concrètement Design » spécialisée en up-cycling.

Air Tahiti Nui remercie l’ensemble des porteurs de projet qui ont candidaté à cet appel, qui témoigne d’une prise de conscience collective et d’un engagement partagé pour réduire notre empreinte environnementale en tant que particulier, association et établissement et entreprise.

 

Focus sur quelques initiatives originales

Amazones Pacific

Cette association a pour vocation d’apporter une aide aux femmes touchées par le cancer. Leur originalité se trouve dans la création de fond d’accessoires tels que des prothèses, des sous-vêtements, des maillots de bains, des chapeaux de chimio, des coussins cœur mais aussi des produits cosmétiques pour la peau et les ongles et bien d’autres encore.

Les uniformes d’Air Tahiti Nui serviront à la création de coussins cœur, de chapeaux et de bonnets de chimio ainsi qu’à la couture de poches aux soutiens-gorges.

« Nous avons pour objectif de sortir les femmes de leur isolement en les accompagnant et en les soutenant pendant et après les traitements. », précise Anne Haiti Perrault, la présidente de l’association Amazones Pacific.

Concrètement Design

Concrètement Design est une entreprise locale qui réalise des objets de décoration, de mobilier ainsi que d’une ligne de bagagerie. Sa particularité se décline dans son adaptation aux matériaux récupérés et de proposer une solution adéquate.

Sensible à réduire son impact sur l’environnement et plus précisément sur la réduction des déchets, l’entreprise a ainsi réutilisé les anciennes voiles de Tahiti Yacht Charter pour les transformer en ligne de bagagerie.

Dans le cadre de l’appel à projet d’Air Tahiti Nui, la jeune entrepreneure a proposé un concept qui transforme les uniformes en bagagerie à édition limitée et/ ou en éléments de décoration.

« Les uniformes de la compagnie sont idéalement dans cette lignée, la symbolique du voyage étant évidente. Avec ces deux entreprises, la continuité du voyage est assurée. » témoigne Vaea DANG.

Les nouveaux produits réalisés à partir des uniformes seront prochainement vendus dans le « showroom » de l’entreprise notamment lors d’expositions-ventes ou à distance via des pages marchandes.

Clin d’œil sur l’association Rima Here

Rima Here est une association qui accompagne des personnes en situation de handicap mental et /ou psychique. Elle a pour mission d’apporter soutien et valorisation de leurs compétences qu’elles soient humaines ou professionnelles.

Dans le cadre de cet appel à projet, elle souhaite sensibiliser le public au « up-cycling », de développer et d’acquérir des compétences professionnelles, dans le domaine de la couture et de travailler les projets individuels d’insertion professionnelle.

Le recyclage des uniformes servira à confectionner des poupées tahitiennes et des taies d’oreillers, des « tifaifai » patchwork et des sacs de courses mais aussi de créer des éponges « tawashi ».

« Ce projet sera l’occasion de sensibiliser la population sur des modes de consommation différents et sur la possibilité d’éviter le gaspillage en prenant conscience du potentiel de certains objets, afin de les détourner de leur utilisation première », explique Lisa PIRON, éducatrice spécialisée de l’association.