Les îles cachées

A sailing boat with atolls of Rangiroa in the background

Rangiroa

Rangiroa est un atoll typique de l’archipel des Tuamotu. S’il se compose classiquement d’un récif barrière délimitant une dépression centrale accueillant une partie de la mer devenue lagon et de plusieurs îlots, appelés motu en Polynésie, il est surtout remarquable de par la superficie de ce lagon, qui en fait le deuxième plus grand atoll du monde. Cet environnement exceptionnel a généré l’installation d’une faune sous-marine qui vaut à Rangiroa une réputation mondiale.

Requins, dauphins, poissons de pleine mer ou de lagon et même baleines en saison y foisonnent et sont facilement observables, notamment au niveau des passes de Tiputa et de Avatoru.

Tikehau

Tikehau est un joli atoll de forme ovale affichant au maximum une longueur de 27 km pour 19 km de largeur avec une superficie de 20 km² de terres émergées constituées de délicats motu (îlots) frangés de plages de sable blanc et rose très fin. Situé à 15 km de Rangiroa et à 340 km au nord de Tahiti, on y accède en avion après 55 minutes de vol

Jacques-Yves Cousteau, le célèbre explorateur océanographique français qui y réalisa l’une de ses grandes expéditions en 1987, a défini la mer entourant cet atoll comme "la plus poissonneuse du monde".

Tikehau s’est aussi taillé une réputation mondiale grâce aux surfeurs qui lui reconnaissent l’existence d’une vague parfaite dans la passe de Tuheiva, la seule de l’atoll.

 

a couple kissing in the Tuamotu's islands
coconut tree of the island of huanie in the islands of tahiti

Raiatea

Parmi les plus grandes îles de la Polynésie française, Raiatea est distante de Tahiti d’un peu plus de 200 km. La petite ville de Uturoa, la capitale de l’archipel des îles Sous-le-Vent, possède un port qui peut recevoir d’imposants bateaux de croisière.

L’île accueille aussi un des plus grands sites archéologiques de Polynésie française, aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le marae Taputapuatea, qui est au cœur même de la mythologie et de l’ancienne religion de la Polynésie de l’Est.

 

Taha'a

Taha’a, accessible par navette maritime, partage le même lagon que Raiatea dont elle est distante de seulement quatre kilomètres. Les monts Ohiri (590 m) et Puurauti (550 m), objets de randonnées, s'élèvent au centre de l'île. De profondes baies découpent également son littoral et la barrière de corail qui l’entoure est parsemée de nombreux motu.

Taha’a est mondialement connue pour sa production de vanille (Vanilla taitensis), ce qui lui a d’ailleurs valu son appellation d’« île vanille ». Elle est également réputée pour ses nombreux sites archéologiques, dissimulés au sein une végétation luxuriante.

a sailing boat on the polynesian lagoon